Formalités d’entrée et de transit en Nouvelle-Zélande

Tous les voyageurs qui entrent ou transitent par la Nouvelle-Zélande sont soumis au contrôle préalable des passagers du service d’immigration.

Ce contrôle préalable consiste à vérifier et valider vos documents de voyage (y compris votre passeport et vos visas) avant votre embarquement à bord du vol pour la Nouvelle-Zélande. Tous vos documents doivent être valables et à jour. S’ils sont incomplets ou non valables, vous serez retardé lors de l’enregistrement voire même empêché d’embarquer sur votre vol.

Se rendre en Nouvelle-Zélande

Entrer en Nouvelle-Zélande avec un billet aller simple

Transit en Nouvelle-Zélande

Se rendre en Nouvelle-Zélande

Vous devrez faire une demande de visa de visiteur avant de venir en Nouvelle-Zélande si vous n’êtes pas un ressortissant d’un pays exempté de visa.

Royaume-Uni et Australie

Les citoyens britanniques et les autres titulaires de passeports britanniques qui font la preuve de leur droit de résider à titre permanent au Royaume-Uni peuvent se rendre en Nouvelle-Zélande sans visa de visiteur pour une durée allant jusqu’à six mois. Les citoyens australiens et les personnes titulaires d’un visa de résidence permanent australien ou un visa de résident de retour australien en cours de validité n’ont pas besoin de visa de visiteur néo-zélandais pour entrer en Nouvelle-Zélande.

Entrer en Nouvelle-Zélande avec un billet aller simple

Seules les personnes suivantes peuvent se rendre en Nouvelle-Zélande avec un billet aller simple :

  • Titulaire d’un passeport néo-zélandais ;
  • Titulaire d’un passeport australien ;
  • Titulaire d’un visa résident permanent australien en cours de validité ou titulaire d’un visa de résident de retour australien en cours de validité autorisant un séjour illimité ;
  • Autre ressortissant étranger titulaire d’un visa résident néo-zélandais en cours de validité, d’un visa résident permanent néo-zélandais ou d’une preuve de citoyenneté néo-zélandaise ;
  • Titulaire d’un visa néo-zélandais indiquant « Return/onward ticket not required » (billet aller-retour ou pour un vol de correspondance inutile).

Tous les autres voyageurs entrant en Nouvelle-Zélande doivent avoir en leur possession un billet aller-retour ou pour un vol de correspondance vers un pays où ils ont un droit d’entrée.

Si vous comptez faire un autre voyage international au départ et vers la Nouvelle-Zélande avant de repartir de Nouvelle-Zélande avec votre billet pour un vol de correspondance (par exemple si vous vous rendez dans les îles Fidji avant de revenir en Nouvelle-Zélande), n’oubliez pas de prendre votre billet pour le vol de correspondance avec vous. Vous devrez le présenter lors de l’enregistrement pour le vol de retour vers la Nouvelle-Zélande.

Si vous n’êtes pas titulaire du passeport ou du visa nécessaire ou d’un billet aller-retour, vous devrez acheter un billet au départ de la Nouvelle-Zélande vers un pays où vous avez un droit d’entrée avant de pouvoir voyager. Ces billets ne sont pas remboursables tant que vous ne respectez pas les formalités d’entrée de la Nouvelle-Zélande.

Transit en Nouvelle-Zélande

La politique de visa de transit du service d’immigration néo-zélandais exige de posséder un visa de transit pour tout voyage passant par la Nouvelle-Zélande, quelle qu’en soit l’origine ou la destination, excepté pour les ressortissants de :

  • Nouvelle-Zélande - ou titulaires d’une autorisation de retour valide (« visa de résident de retour ») délivrée par la Nouvelle-Zélande et autorisant la résidence pour une durée déterminée et sans restriction en Nouvelle-Zélande ;
  • Australie - ou titulaires d’une autorisation de retour valide (« visa de résident de retour ») délivrée par l’Australie et autorisant la résidence illimitée et sans restriction en Australie ;
  • Grande-Bretagne - titulaires d’un passeport britannique s’il porte la mention « British Citizen » ou un passeport établissant clairement le droit de résidence au Royaume-Uni (durée maximum de séjour de 6 mois) ou, outre leur passeport, d’autres pièces justificatives prouvant leur droit de résidence au Royaume-Uni ou d’un passeport portant la mention « British National (Overseas) » (durée maximum de séjour de 3 mois).

Les ressortissants non-néo-zélandais devront obtenir un visa de transit excepté si :

  • Ils sont titulaires d’un visa néo-zélandais en cours de validité ;
  • Ce sont des ressortissants australiens voyageant avec un passeport australien en cours de validité ;
  • Ce sont des ressortissants d’un pays exempté de visa ;
  • Ils se rendent en Australie et sont titulaires d’un visa en cours de validité pour entrer en Australie ou ils sont ressortissants d’au moins un des pays de la liste des pays exemptés de visa de transit ci-dessous.

Pays exemptés de visa pour se rendre en Nouvelle-Zélande

Si vous vous rendez en Nouvelle-Zélande pour trois mois ou moins et que vous êtes ressortissant d’un pays figurant dans la liste ci-dessous, vous n’avez pas besoin de visa pour y entrer ou y transiter, mais vous devez présenter votre billet pour un vol de sortie du territoire vers une destination où vous avez un droit d’entrée :

Afrique du Sud, Allemagne, Andorre, Arabie saoudite, Argentine, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Chypre, Cité du Vatican, Corée du Sud, Danemark, Émirats arabes unis, Espagne, États-Unis d’Amérique7, Estonie1, Finlande, France, Grèce2, Hong Kong3, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Koweït, Lettonie1, Liechtenstein, Lituanie1, Luxembourg, Macao4, Malaisie, Malte, Mexique, Monaco, Norvège, Oman, Pays-Bas, Pologne, Portugal5, Qatar, Roumanie, République slovaque, République tchèque, Saint-Marin, Singapour, Slovénie, Suède, Suisse, Taïwan6 et Uruguay.

Liste des pays exemptés de visa de transit (via Auckland uniquement)

Quel que soit le pays où vous commencez ou terminez votre voyage, si vous êtes titulaire d’un passeport pour l’un des pays ci-après, vous n’avez pas besoin de visa de transit pour transiter par Auckland tant que votre transit ne dure pas plus de 24 heures à compter de votre heure d’arrivée.

Bahamas, Bermudes, Bolivie, Colombie, Costa Rica, Équateur, États fédérés de Micronésie, îles Salomon, Indonésie, Kiribati, Nauru, Palaos, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Péru, Philippines, République des îles Marshall, Samoa (occidentales), Thaïlande, Tonga, Tuvalu, Vanuatu et Venezuela.